Ephémérides des Planètes Lentes 1398-2150

mardi 13 octobre 2015
par  administrateur
popularité : 2%

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon nouvel ouvrage, un outil pratique : les Éphémérides des Planètes Lentes 1398-2150.

Pour la première fois, ces éphémérides rassemblent de nombreuses informations qu’il est autrement difficile de cerner : les mouvements, les aspects et les périodicités des planètes lentes et ce, sur une période s’étalant sur plus de sept siècles, de 1398 à 2150.
Sont ainsi répertoriés :

  • Les ingres des trois transsaturniennes : Uranus, Neptune et Pluton.
  • Les conjonctions et oppositions entre planètes lentes, de Jupiter à Pluton.
  • Les aspects majeurs et mineurs entre les trois transsaturniennes. Plusieurs subdivisions permettent également des recherches ciblées, que ce soit en termes de configurations ou d’axes.

Cet outil est destiné aux praticiens et aux chercheurs, que ce soit en astrologie individuelle ou en mondiale, pour permettre une meilleure appréhension des faits, personnels ou collectifs, dans leur contexte historique.

Voici un extrait de l’introduction :

« Pourquoi des éphémérides de 1398 à 2150 ?
Concernant l’année de départ, la décision s’est finalement imposée d’elle-même : le plus long cycle envisagé, la conjonction entre Neptune et Pluton, se produit à peu près tous les 495 ans en suivant la succession zodiacale, la dernière s’étant nouée en 1891 et 1892, au seuil du XXe siècle. Il s’agit de la deuxième en Gémeaux, la première étant survenue en 1398 et 1399, à l’aube de la Renaissance, après une succession de conjonctions en Taureau commencée en -1073 et terminée en l’an 905. Astrologiquement, 1398 est donc l’année d’un nouveau cycle d’une durée de cinq siècles, mais aussi d’une période beaucoup plus longue au cours de laquelle les conjonctions Neptune-Pluton se succèdent en Gémeaux et qui devrait se terminer aux alentours de l’an 5340, lorsque la suivante se produira pour la première fois en Cancer. La date est reculée, mais elle n’en est pas moins significative.
S’agissant de l’année de fin, et considérant que la future conjonction entre Neptune et Pluton est prévue en 2385, il m’a semblé raisonnable de fixer comme échéance une année proche de l’opposition à venir, qui débutera en 2137 pour s’achever en 2141 ; le choix s’est ainsi porté sur 2150.

Ces éphémérides se divisent en deux parties : les ingres d’une part et les cycles et les aspects d’autre part.
Les ingres d’Uranus, de Neptune et de Pluton sont d’abord répertoriés au fil du temps : par date (jour/mois/année), planète et signe d’ingres ; les ingres en mode direct se situent à 00° et ceux en mode rétrograde sont à 29° de chaque signe. Chaque planète fait ensuite l’objet d’une approche spécifique par signes (périodes de transit en signes) et par dates (dates des ingres et signes concernés). Viennent enfin les ingres des trois transsaturniennes répartis en fonction des axes zodiacaux (dates des ingres, planète et axe).
Dans la deuxième partie, sont reproduits les grands cycles et les aspects planétaires pour toutes les planètes lentes (par date, planètes concernées, aspect et degrés du zodiaque). Les dates des conjonctions sont indiquées en gras. Lorsqu’un aspect se reproduit à plusieurs reprises par effet de rétrogradation, ses différentes échéances sont numérotées, avec parfois des récurrences aussi longues qu’espacées (entre Neptune et Pluton, avec le sextile et le trigone). S’agissant de Jupiter et de Saturne, seules sont indiquées les conjonctions et les oppositions, tandis que pour les transsaturniennes figurent à la fois les cinq aspects majeurs (conjonction, sextile, carré, trigone et opposition) et les quatre aspects mineurs (semi-sextile, semi-carré, sesquicarré et quinconce). Les planètes font ici aussi l’objet d’une analyse détaillée : les cycles composés de Jupiter et de Saturne avec les autres planètes lentes (conjonctions et oppositions), ainsi que tous les aspects (majeurs et mineurs) entre les trois transsaturniennes. Enfin, la dernière partie est consacrée aux cycles répartis suivant les axes zodiacaux, dans leur ensemble (tous les cycles selon les axes, par dates) ou dans le détail (chaque cycle particulier dans chaque axe, toujours par dates). »

Pour vous en donner une idée plus visuelle, vous trouverez ci-dessous en format pdf la première page de la deuxième partie (consacrée aux grands cycles et aux aspects planétaires pour toutes les planètes lentes : conjonctions et oppositions de Jupiter et de Saturne, ainsi que les aspects majeurs et mineurs entre les transsaturniennes).

L’ouvrage comporte également quatre annexes, dont l’une contenant les graphiques zodiacaux (établis par André Vander Linden) de l’évolution des conjonctions des planètes lentes au fil des siècles et l’autre reprenant les principales configurations entre planètes lentes (conjonctions, oppositions et carrés) associées aux différentes nations du monde, une recherche inspirée du livre de Nicholas Campion, The Book of World Horoscopes (The Wessex Astrologer, 2004).

J’espère que les passionnés d’astrologie seront nombreux à se procurer ces Éphémérides des Planètes Lentes 1398-2150 et à y trouver beaucoup d’intérêt pour leurs travaux !

PDF - 75.6 ko

Le livre Ephémérides Planètes Lentes 1398-2150

Acheter Ephémérides Planètes Lentes 1398-2150


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois